Mar 042013
 

Press release online: http://designpovertyfiction.free.fr/2EngDPF2013.pdf

FREE ENTRANCE

Grand Hornu (Belgique) le 22 et 23 mars 2013 de 11 :00 à 19 :00.

En mars 2013, DESIGN, POVERTY, FICTION célèbre le 40e anniversaire du premier choc pétrolier (mars 1973), qui marque l’entrée des pays occidentaux en crise permanente. Pour le moment, rien n’indique une rémission. Il est donc essentiel d’imaginer la pauvreté autrement, soit pour s’en accommoder, par manque d’alternatives, soit pour en faire un lieu d’expériences.

DESIGN, POVERTY, FICTION questionne le rapport ambigu qu’entretient le design avec la pauvreté.

DESIGN, POVERTY, FICTION fonctionnera sous forme de festival, en associant des rencontres, des projections de films, un bar, des expériences de design et des propositions festives. Des théoriciens et des praticiens dialoguent sur la question des besoins humains fondamentaux, des richesses cachées, des formes d’exploitation du travail à interroger.

DESIGN, POVERTY, FICTION propose de se pencher sur la pauvreté dans les sociétés industrialisées. Il expose des expériences de modes de vie, des hypothèses politiques, et des dispositifs artistiques qui utilisent la pauvreté comme un matériau de projet.

Mechanical Turk, néo-primitivisme, culture punk, hard discount, vie dans le dé-sert, potlatch, discours contradictoires de l’aide humanitaire, salariat vs. aides sociales…

Le design a fréquemment été dénoncé comme asservi à la société matérialiste, l’instrument du spectacle, du divertissement permanent. La course en avant vers l’abondance conduirait à la consommation excessive, à la satisfaction de “faux” besoins… Aujourd’hui on lui oppose sa succession volontairement pauvre, morale. Nostalgie de l’âge d’avant le matérialisme, retour annoncé de multiples Saint François d’Assise.

Un asservissement aux thèses de la frugalité et de l’ascétisme fera, selon nous, du design le chantre idéal du maintien de la pauvreté. DESIGN, POVERTY, FICTION part de l’hypothèse que le design est une arme de maintien de l’ordre (très perfectionnée), une pratique se jouant sans cesse de sa transparence, illusionniste savante sans le savoir.
Mais, qu’y aurait-il donc après le matérialisme qui puisse éviter ce dualisme simple ?

DESIGN, POVERTY, FICTION souhaite provoquer cette morale et ces esthétiques contemporaines en les confrontant à différentes quêtes existentielles, parfois contradictoires, provocantes, voir à rebours. Objectif : un monde matérialiste à bousculer dans son imaginaire même.

Sommes-nous sûrs de ce que sont les besoins humains de base ? Existe-t-il de “vrais” et de “faux” besoins” ? Le design doit-il être une forme de charité ? La pauvreté est-elle une maladie, qui pourrait être guérie par des mesures économiques ? Est-elle même une question économique ?

Communications /
WORK AND POVERTY Olivier Assouly, philosopher / ILLICH AND POVERTY, Thierry Paquot TECHNOLOGICAL DISOBEDIANCE, Ernesto Oroza, designer, EXTREME PARTICIPATION Kenneth Balfelt, artist, FILMING WITHOUT MONEY, Olivier Bosson, director/ BACK TO THE CAVE, Jerszy Seymour, designer / HOMELESS Vs. DESIGN, Olivier Peyricot, designer / EUROPEAN SOCIAL BOAT, Jurgen Bey, designer /MECHANICAL TURK OR THE SCIENCE FICTION OF WORK, Stéphane Degoutin, artist & Nicolas Maisonneuve, researcher / ENJOY POVERTY, Florent Geel, FIDH / FOLKLORE WITHOUT MONEY Jacques Lœuille, artist / SOTSASS JR IN THE DESERT, Marie-Ange Brayer, curator.Toutes les communications sont traduite vers le français, ou l’anglais.

Display, performances et travaux des artistes et designers /
Mariette André, Michela Aragni, Josefin Arnell, Leila Arnou,Dagmar Atladottir, Maureen Barbette, Alice Courilleau Germain Delplanque, Laureline De Leuw, Lionel Dinis-Salazar, Louis Donnot , Elisa Fichet,Caroline Garnier, Julie Gayral Brendan Heshka, Goulven Jaffres , Lucile Jacquemain, Elliot Jammes, Nina Janssen, Guy Koenigstein, Juliette Lefort, Emilie Linares, Raphael John, Oona Linke, Gautier Mallet, Emeline Marchand, Sandrine Mazan, Charlotte Masson, Stef Meul, Chloé Misandeau, Naty Moskovitch, Lise Moutard, Marion Neira, Anne-charlotte Piot, Emmanuelle Poirier, Camille Ravanel, Clara Rivière, Emeric Rousteau, Souleymane Said, Raphael Singler, Camille Thevenet, César Tisne , Daniel Van Stralen, Mehdi Vilquin / Graphisme : Romée de la Bigne, Basile de Gaulle.

Cinéma /
Programmation de longs et moyens métrages (rencontres avec les réalisateurs et artistes) . Selection One Minutes ( One Minutes Fuondation, Amsterdam).

Contact : designpovertyfiction@free.fr

DESIGN, POVERTY, FICTION se déroulera au Grand Hornu (Belgique) le 22 et 23 mars 2013 de 11 :00 à 19 :00. Poverty Party vendredi : à partir de 23 :00. Le festival est organisé conjointement par l’Ensad (Paris), le Sandberg Institute (Amsterdam) et l’ESBA TALM (Angers).

Scientific Committee/
Vincent Beaubois – philosophe; chercheur – Pr. Paris-X – Jurgen Bey – Designer – Head of Sandberg Instituut – Sophie Breuil – Designer – Esba TALM – Stéphane Degoutin – Artiste et chercheur – David Enon – Designer – Esba TALM – Catherine Geel – Historian – co-head Dirty Art Department – Sandberg – Olivier Peyricot – Designer – Ensad – Mattijs P. J. van de Port – Antropologist – Pr. UV Amsterdam